Le voile est maintenant levé sur les incompréhensions autour de l’arrêté du 26 octobre 2010. Finalement, le DHUP a stipulé clairement l’admission des solutions au bois dans les logements soumis à la RT 2012 concernant le chauffage.

Une interprétation bancale de l’arrêté du 26 octobre 2010

Ledit arrêté, qui concerne la performance énergétique exigée des logements nouveaux et leurs caractéristiques techniques laissait planer une certaine ambiguïté. En effet, certains l’interprétaient dans le sens où les solutions chauffantes au bois ayant un mécanisme de régulation étaient les seuls à répondre aux critères de la RT 2012 concernant les logements neufs.
C’est ainsi que la DHUP ou direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages a publié une fiche d’application qui apporte les précisions sur ce point, à la demande du syndicat des énergies renouvelables. Cette fiche a par ailleurs bien explicité le fait que les maisons individuelles admettaient tous les dispositifs permettant de se chauffer au bois.

Situation clarifiée

Adressé aux prescripteurs immobiliers et aux bureaux d’études thermiques, ce document publié par la DHUP a bien stipulé que le chauffage au bois était bien admis dans les logements neufs dans le cadre de la réglementation thermique 2012.
En effet, même s’ils ne sont pas équipés d’un système de régulation automatique, ces dispositifs de chauffage seront admis comme au temps de la RT2005 à condition d’être dotés d’un système de réglage automatique de la température ambiante et d’arrêt manuel.

La réaction du syndicat des énergies renouvelables est positive

Le syndicat des énergies renouvelables a aussitôt manifesté sa satisfaction. Le président de ce syndicat, Olivier Grelier, affirme qu’il s’agit d’une bonne nouvelle si ces appareils au bois sont admis par la RT 2012 tout comme les luminaires à LED, surtout étant donné que le bois est aujourd’hui l’une des ressources d’énergie les moins onéreuses et dont les prix restent stables, qui peut bien compenser l’augmentation du prix des énergies. L’essentiel est d’utiliser ce type de chauffage d’une manière responsable, comme c’est le cas par exemple avec les appareils qui ont obtenu le label Flamme Verte.