Le plan de la rénovation énergétique demeure à l’heure actuelle au cœur du débat national. Le plan qui prend forme petit à petit devrait être défini courant 2013, avec comme grande ligne le recours aux professionnels certifiés.

Recours aux professionnels labellisés

Parmi les propositions annoncées par la ministre de l’Égalité des territoires et du Logement concernant la rénovation énergétique, le recours aux professionnels labellisés RGE ou revenu Grenelle de l’environnement figure dans le plan de rénovation thermique des habitations. Cette mesure annoncée par Cécile Duflot sera effective à compter du 1er juillet 2014. Elle souhaite sensibiliser les professionnels du secteur immobilier afin qu’ils suivent une formation spécifique pour l’obtention de la certification RGE. L’objectif d’un tel conditionnement des travaux de réhabilitation thermique pour le gouvernement vise à atteindre au moins 18 000 entreprises labellisées RGE d’ici juin 2014.

Concernant les aides publiques octroyées pour les ménages français souhaitant entreprendre des ouvrages de rénovation énergétique, comme le crédit d’impôt développement ou le prêt à taux zéro, elles seront également traitées par des professionnels certifiés RGE. Ces aides sont indispensables à l’heure où pour 60 % des ménages prévoyant de prendre des mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique, le financement constitue un frein majeur.

Développer la filière de la rénovation thermique

Le plan de rénovation énergétique des logements annoncé par François Hollande en mars dernier commence à prendre forme, bien que les divergences et incertitudes gouvernementales persistent. En effet, au cours de la réunion mensuelle entre la ministre du Logement et les professionnels de construction, une décision en faveur de la professionnalisation du secteur d’amélioration thermique a été prise.

Pour la ministre, le déploiement de la filière ainsi que l’avancée qualitative des entreprises et artisans sur ce secteur spécifique permettraient d’atteindre l’objectif audacieux de 500 000 réhabilitations par an d’ici 2017. L’objectif qualitatif que le gouvernement s’est fixé requiert des travaux de rénovation de qualité assurant la réalisation d’économie d’énergie souhaitée. La première étape franchie cette année avec la nouvelle collaboration FeeBat aura permis à 11 000 personnes du secteur de suivre une formation leur permettant d’obtenir une certification.